LES ARCHIVES

10 fév. 2012

Le nautisme au Québec connaît un essor fulgurant

L’Association Maritime du Québec (AMQ) profite de l’ouverture officielle du Salon du Bateau et des Sports Nautiques de Montréal pour faire la lumière sur le nautisme au Québec et dévoiler les résultats éloquents d’une récente étude menée par la National Marine Manufacturer’s Association (NMMA) en concert avec Statistiques Canada et Transport Canada.

Il existe actuellement un engouement marquant pour le nautisme de plaisance au pays. L’étude démontre que plus de 10,2 millions de Canadiens adultes auraient fait du bateau en 2011. Ceci représente une hausse de 4 millions depuis les 5 dernières années (Genesis Research, 2006). Au Québec, c’est 40 % des adultes qui ont pratiqué du nautisme de plaisance en 2011, ce qui se traduirait à près de 2, 6 millions d’individus. La province compte d’ailleurs plus de 800 000 embarcations. En outre, 20 % des bateaux vendus au pays sont achetés au Québec et 20 % des répondants québécois souhaitent se procurer un bateau dans le futur.

« Le nautisme au Québec génère des retombées économiques de 5,8 milliards de dollars, dont 25 % qui proviennent d’activités touristiques, affirme M. Yves Paquette, directeur de l’Association Maritime du Québec. Avec presque un demi-million de lacs, un fleuve immense faisant partie des 25 plus longs au monde, un sentier et de nombreuses routes maritimes ainsi qu’une faune et une flore exceptionnelles, il est évident que nautisme soit si populaire auprès des citoyens. De plus, il est tout à fait possible de pratiquer des activités nautiques avec des moyens forts raisonnables ».

Les Québécois, fervents amateurs de sensations fortes

Fait intéressant : la province compte le plus grand nombre d’amateurs de wakeboard et de ski nautique au pays. En 2011, près de 32 % des embarcations visant à pratiquer ces sports ont été vendues au Québec. L’Alberta arrive au deuxième rang (22 %), suivi de la Colombie-Britannique (16 %) et de l’Ontario (15 %). « Ces chiffres sont surprenants, ajoute M. Paquette, d’autant plus que l’Ontario est la province qui compte le plus de plaisanciers au pays et d’infrastructures ».

Une participation massive

L’engouement des Québécois pour le nautisme ne se limite pas seulement à la plaisance individuelle. Force est de constater qu’une participation de masse est en train de prendre forme. Par exemple, un nombre considérable de camps de jour et de camps de vacances initiant les enfants à la voile ainsi qu’une panoplie de spectacles nautiques tels que la Transat Québec-St-Malo et Les marinas en fête ont vu le jour. Les jeunes peuvent également s’inscrire à un programme sport-étude voile. En outre, des programmes comme Québec Stations Nautiques se sont développés pour mieux promouvoir les destinations nautiques de la province et pour les rendre plus accessibles aux citoyens.

L’Agence Parcs Canada, qui administre neuf canaux historiques, dont cinq situés au Québec (Lachine, Ste-Anne-de-Bellevue, Chambly, Saint-Ours et Carillon), participe à la promotion de destinations nautiques en misant sur

les activités proposées autour des canaux. « Reconnus pour leur importance historique nationale, ces lieux exceptionnels représentent des attraits en soi où il fait bon naviguer, mais aussi s’arrêter pour apprécier la beauté naturelle et les richesses du patrimoine environnant », explique M. Luc-André Mercier, directeur intérimaire de Parcs Canada pour l'ouest du Québec.

À propos du Salon du Bateau et des Sports Nautiques

La 13e édition du Salon du Bateau et des Sports Nautiques de Montréal se tiendra du 9 au 12 février prochains à la Place Bonaventure. Étant le plus grand événement du genre au Québec, le Salon présente plus de 400 embarcations et plus de 200 exposants. Il accueille chaque année près de 30 000 visiteurs En partenariat avec Parcs Canada, le Salon propose des espaces de détente et de découvertes du vaste réseau des lieux historiques et des parcs nationaux du pays.

À propos de l’Association Maritime du Québec (AMQ)

Fondée en 1996, l’AMQ a pour mission l’avancement du nautisme de plaisance et des sports nautiques, le développement de l’infrastructure d’un réseau de marinas, le tourisme nautique ainsi que des programmes de protection environnementale et de sécurité nautique. En tant que promoteur du Salon du bateau et des Sports Nautiques de Montréal, elle utilise les revenus générés par cet événement pour le financement de programmes favorisant le développement du nautisme et la promotion des destinations nautiques québécoises.

À propos de la NMMA

La National Marine Manufacturers Association (NMMA) est l’association en tête de file représentant l’industrie du nautisme de plaisance en Amérique du Nord. Les entreprises membres de la NMMA produisent plus de 80 pour cent des bateaux, moteurs, remorques, accessoires et équipements utilisés par les plaisanciers et pêcheurs aux États-Unis et au Canada. L’association s’engage à l’égard de la croissance de l’industrie par l’entremise de programmes liés aux politiques publiques, aux études et données de marché, à l’assurance de la qualité en ce qui a trait aux produits, et en promouvant le style de vie du nautisme.